Tadoussac, des baleines et un fjord

Tadoussac

Jour 15, 669 kms

Pour se rendre à Tadoussac, on a longé le fjord du Saguenay par la rive Nord. La route est magnifique .

Mais au fait c’est quoi un fjord ?

2CD180F2-9DDB-4F43-8A0A-47F26312C049.jpeg

Petit rappel pour ceux et celles qui auraient oublié …

Pour faire simple, un fjord c’est une ancienne vallée glacière envahie par la mer. Les empreintes laissées au cours du temps par les différentes glaciations ont donné naissance aux fjords d’aujourd’hui. Celui de Saguenay s’étend sur 103 kilomètres et s’il est l’un des plus longs au monde, il le plus long à une aussi basse latitude.

Pour vous donner une idée, sur 103 kms ses parois les plus hautes peuvent atteindre 460 mètres et sa partie immergée 270 mètres de profondeur. Un géant. Le fjord est en quelque sorte un fils de glacier …

458ABA87-9E58-4BC5-995D-FF313C8659A6

Un schéma pour comprendre

img_0782.jpg

img_0772

En quittant sainte rose du nord il faisait chaud, très chaud. A Tadoussac la chaleur était toujours présente mais un vent frais nous a surpris en arrivant. Effectivement, la température de l’eau ne dépasse pas les 5 degrés au large et cela même en été. La Bretagne à coté c’est la mer des Caraïbes ! C’est certainement ce qui explique le phénomène particulier qui confère à cet endroit un côté fantastique. Une brume semble flotter sur le fleuve. Et oui Tadoussac n’est pas au bord de l’océan mais à l’embouchure de la rivière du Saguenay et du Saint Laurent. Et pourtant baleines, bélougas et même requins s’aventurent jusqu’ici.

img_0797

Tadoussac ou le business des baleines.

Clairement, nous n’avons pas vu de baleines. En apercevoir c’est déjà une chance mais ça a surtout un coût. De nombreuses compagnies maritimes propose de vous embarquer à bord de leur bateaux . Hors budget pour nous d’une part et puis l’équipement grand froid est de rigueur car au large ça caille ! On a rien prévu pour une expédition polaire … Bon cette activité commerciale semble quand même bien encadrée et au final mieux vaut payer pour espérer apercevoir des cétacés dans leur milieu naturel que payer pour assister à un spectacle bidon d’un marineland. On est d’accord ?

img_0780

Une belle rencontre

Pascal et ses enfants, Ariane et Charles. Les trappeurs ça vous parle ? Et bien les voici ! Des histoires de loups, d’ours et de chasse à l’orignal ça les connaît. A écouter près d’un feu de camp bien entendu.

Une atmosphère particulière

Je suis face au fleuve, la marée est basse, devant moi des centaines de grosses pierres vont se perdre au loin dans la brume. L’eau est glaciale et pourtant le soleil cogne fort, l’air est chaud et humide. Derrière moi une dune géante et à ma gauche une chute d’eau d’une vingtaine de mètres. On entend au loin les cornes de brume des navires partis à la rencontre des baleines. Ambiance surréaliste.

Tadoussac, son petit village de 800 Habitants, ses maisons colorées et ses baleines.

30EF3248-DE58-4E6A-902F-5BEA362C2698

Obelix et la traversée du Saguenay

img_0832

E78E9C2B-5611-4C14-BE07-3E057240A144On à emprunté le traversier qui permet de relier Tadoussac à Sainte Catherine soit environ 1500 mètres. Ce traversier est en quelque sorte la continuité de la route, il remplace un pont. Mais pourquoi n’ont ils pas construit un pont à cet endroit tabernacle ? On s’est posé la question sans avoir la réponse. Mais on à une idée. Rappelez vous, le fjord peut atteindre 270 mètres de profondeur mais en plus le sol est composé d une couche de sédiments atteignant 1300 mètres d’épaisseur. La réalisation d’une telle infrastructure à cet endroit me semble être compromise et si ce n’est pas techniquement elle l’est très certainement financièrement

Les grands Jardins

Jour 20, 831 Kms

Bienvenue au pays de l’ours noir. Un endroit que j’ai particulièrement apprécié même si l’occasion de rencontrer un ours ne s’est pas présentée. Je ne sais pas si je m’en réjoui ou pas . Un peu des 2 certainement. Le parc naturel des Grands jardins c’est 319 km2 de nature exceptionnelle, grands plateaux couverts de taïga, forêts brûlées en régénerescence, montagnes, lacs et rivières. On y croise des Caribous forestiers, des orignaux, des castors et des ours.

 

Marine et Salma on eu la chance d’apercevoir deux castors, c’est assez inhabituel quand on sait que les castors vivent surtout la nuit alors à moins d’être lève tôt ou couche tard, peu de chance d’en apercevoir. Il était 17H00, on pense qu’ils étaient à la traine sur la construction de leur barrage et qu’ils attaquaient les heures supps.

4E8C80CA-141C-4388-BD87-08B2BD937FA9

Un orignal pas très discret …

32F2AEFF-E7AE-412B-905C-3CF9B3DB8ABD

Qui ne désespère pas d’apercevoir des baleines ? Bon y’a des limites quand même …

92700DA5-A2D6-4B40-8547-664077E0EC62

Un jeu dangereux

Montreal

Jour 23, 1242 Kms

56997A6C-7E8E-4450-B9A4-5DB802EB6B54

FE089236-35CC-43EF-8F82-C82430D0CE66

 

J’adore cette ville. C’est simple Montreal on s’y sent bien. Le plus dur c’est d’y accéder et d’en sortir … Des travaux, des bouchons, et aucun endroit prévu pour les camping car. On S’est résigné à passer la nuit sur un parking de Walmart pour pouvoir profiter de la ville. C’est pas le bivouac idéal mais c’est gratuit et le métro est tout près. Une fois réveillé par le tohu-bohu des camions de livraison on s’est rendu au marché Jean Talon dans le quartier de la petite Italie puis dans le vieux Montréal, en métro bien sûr.

 

 

 

A suivre, Gatineau/Ottawa, on quitte le Quebec !

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s