Gatineau/Ottawa, kenavo Québec !

Partis de Montréal, on s’est arrêté à Oka, dernier parc naturel du Quebec sur notre itinéraire. On pensait rejoindre Niagara falls via Toronto en traversant la région des mille lacs, évitant ainsi la traversée d’Ottawa la capitale. Après l’avis éclairé d’un gars du crû rencontré pendant une activité d’épluchage de maïs collective ( oui, ça existe ), on à repensé  notre itinéraire. Ottawa n’est pas Montréal, la circulation est plus fluide. Il aurait été bien dommage de ne pas y passer.

Ottawa/Gatineau

Jour 25, 1785 kms

img_1027Arrivé  à Gatineau ( Ottawa coté Quebec), nous avons fait la connaissance de Bastien, Célia et leurs 3 enfants, des Français qui vivent la même aventure que nous. Une rencontre fortuite sur un parking. Ils s’apprêtaient à reprendre la route Puis finalement  on à passé la soirée tous ensemble. Soirée galettes, guitare et bonne ambiance. Un vrai camp de gitan improvisé près du casino de Gatineau. Sur leur conseil on s’est rendu le lendemain au musée des sciences et des technologies d’Ottawa pour y passer la journée. Une belle expérience pour les enfants et pour nous !

p1140824

Sacha en machiniste de train à vapeur

p1140822

Wabun Lake

Jour 26, 1910 Kms

On s’est trouvé un bivouac (merci IOverlander ) au bord d’un lac. Les 3 kms de pistes pour y accéder on mit les amortisseurs d’Obelix à l’épreuve mais l’endroit en valait vraiment la peine.

p1140840

Nous avons fait la connaissance de Paul et Sonia, un couple de Montréalais qui avaient installé leur Bivouac pour quelques jours au bord du lac également. Ils avaient traversé le continent Américain jusqu’au Costa Rica 2 ans auparavant alors forcément la discussion s’est engagé rapidement.

Niagara falls

Jour 28, 2450 Kms

img_1194

Pour faire simple, les Chutes du Niagara ressemblent plus à un parc d’attraction qu’a un site remarquable perdu au milieu de la nature. ( On s’en serait douté )

img_1196

J’ai retrouvé mon groupe de touristes Asiatiques armés de leur perche à selfis ( les mêmes qu’a Quebec, j’en suis sur) et habillés de sacs plastiques rouges, parés à affronter les chutes d’eau et les embruns. Çà fait rêver n’est ce pas ? Sans parler des Mac Do, des boutiques de souvenirs I love Niagara Falls et de ses manèges en tout genre. La bonne nouvelle, c’est qu’on peux admirer les chutes gratuitement lorsqu’on réussi à se frayer un chemin à travers la foule et à garer son véhicule. Une chance pour nous, on à pu poser Obelix sur un parking près du site pour 24 heures moyennant 20 dollars ( deux fois 10 dollars car Obelix prend 2 places … ) On avouera quand même quelles sont impressionnantes ces chutes. On en compte 3, le « Fer à Cheval » (Horseshoe Falls) chutes canadiennes, les chutes Américaines et le « voile de la mariée » (Bridal veil Falls) la plus petite .

Sarnia, USA nous voilà !

Jour 31, 2870 Kms

On décide de passer la frontière le dimanche en matinée par Sarnia, une petite ville au nord de Détroit en espérant que tout se passe pour le mieux et surtout rapidement. Les douanes Américaines sont connues pour être très strictes. Pas de bois ( pour les feux de camps ), pas de produits frais, bien entendu vous êtes prié de rester courtois et de répondre correctement à l’interrogatoire ( en anglais bien sûr, alors concentrez vous y’a la queue derrière ) et n’oubliez pas de sourire aux gars sur-armés postés devant vous . Bref, petit déjeuné a 7h00 composé de concombres et de jambon sec pour vider le frigo. Au final le passage à la douane nous auras pris 1h30 et aucun soucis pour les formalités. On aura même le droit aux sourires des douaniers quand ils découvrent que nous sommes Français « Bonjour Môsieur, comment ça va ?? » Je ne sais pas d’où vient cette fascination des Américains pour la France mais elle bien reélle croyez moi .

On prendra une semaine toute tranquille pour longer le lac Huron et le lac Michigan avant de rejoindre Chicago et de retrouver ma chère tante Lonie ( la sœur de ma Gand-mère) et sa fille Suzie.

On découvrira une région agricole. Sur les bords des routes, des étals de produits fermiers, sur les rives du lac, de jolie maisons disposant pour la plupart d’un ponton privé.

Le lac Huron est splendide, immense, on croirait l’océan, couleur bleu ciel, température agréable, sable blanc …

p1140884

A l’approche de Chicago on trouvera les dunes d’Indiana dans l’état qui porte le même nom et par la même occasion nous changerons de fuseau horaire. C’est toujours une découverte pour nous le changement d’heure. On s’en rend compte en se connectant au wifi … ( Quand on en trouve ). Tiens on à changé d’heure ! Au moment où je rédige cet article j’ai déjà des difficultés à savoir si on est jeudi, dimanche ou mardi, alors l’heure, sincèrement, c’est mon estomac qui me sert d’horloge.

Donc, les dunes d’Idiana et bien ces dunes dans la région sont toute leur fierté Créees par l’avance du glacier , il à laissé, après sa fonte, trois belles dunes de sable. Elles n’ont rien à envier aux dunes de Tadoussac mais la température de l’eau est nettement plus agréable !

De Chicago aux Badlands

Jour 38, 3650 Kms

On s’arrêtera 2 jours à Lémont près de Chicago chez Lony, ma grande tante.

Généreuse , gentille et bienveillante avec nous et les enfants, elle nous fait découvrir un Dinner ou les hamburgers sont livrés par un petit train électrique , les enfants adorent bien évidemment ! Merci Lony

p1140897

La nuit à été étouffante, chaude et très humide, la matinée caniculaire. On décide donc de faire l’impasse sur Chicago, se serait un supplice pour les enfants (et pour nous ). On prendra alors la direction de Milwaukee avec, au programme, une baignade dans le lac Michigan.

Il est temps de prendre la route vers le parc naturel de Yellowstone. On décide de ne pas traîner. Les températures au mois de septembre peuvent chuter rapidement. 1500 Kms de champs , de prés et de fermes défilent devant nos yeux.

J’ai craqué pour l’achat d’une guitare à Madison dans le Wisconsin, une ville universitaire. Marine et les enfants y trouvent un air du film d’animation « monstre et compagnie ». Les gens s’activaient à récupérer des sacs de sable mis à leur disposition par la commune et les mêmes sacs s’entassait au pied des habitations et des commerces. Quelque chose se préparait … Inondations, pluies diluviennes, éclairs et tonnerre, on sera surprit par un orage violent. On y voyait rien à un mètre. Bloqués et à l’arrêt sur la route avec d’autres automobilistes et camions, nous parviendrons quand même à rejoindre une station service, contraint d’y passer la nuit .

De Retour sur la route, on s’arrêtera dans un village western des années 1880 reconstitué, j’adore.

p1140941p1140940

p1140942

p1140945

Y’a des jours, j’en rêve…

Les Badlands, Dakota du sud

Jour 43, 5050 Kms

le paysage change ! Des collines aux dégradés d’ocre et de rouge font leurs effets sur les voyageurs fatigués que nous sommes !

On abandonne l’asphalte pour des pistes de terre et graviers à travers des paysages bruts et sauvages. Des troupeaux de bisons nous coupent la route. Western !

Ils sont costauds les bestiaux mais paisibles, presque lymphatiques alors je descends du véhicule pour une séance photo. Je comprendrais plus tard que c’était une connerie. Un bison c’est pas si paisible que ça.

On s’est trouvé un bivouac pour la nuit mais en plein cagnard. Il fait bien trop chaud pour y rester… on choisira l’option camping, piscine et buanderie !

Les black hills et le mont rushmond

Jour 45, 5607 Kms

Premières montagnes depuis bien longtemps ! Sapins accrochés aux flancs de falaises, rivières et routes sinueuses.

On y découvrira le fameux mont Rushmond et ses 4 visages de présidents Américains taillés dans la roche. Il aura fallu 14 années de travail de 1927 à 1941 et 400 sculpteurs pour réaliser cette œuvre. Les visages des présidents Lincoln, Roosevelt, Jefferson et Washington y sont représentés. Ils symbolisent les 150 premières années de la démocratie américaine. Ce lieu est devenu un mémorial. On y trouve des colonnes gravés du nom des états d’Amérique ainsi que leur date d’entrée dans l’union.

Cody, la ville de Buffalo Bill

Jour 46, 5825 Kms

Dernière étape avant Yellowstone

Cody est une ville qui semble être resté figé dans le temps . Bienvenue au far-West !

A suivre, Yellowstone, avons-nous quitté la Terre ?

17 commentaires

  1. salut jessy et la pti famille, super tes commentaires ça fait rêver et envie d’y aller, d’ailleurs mon mari et moi pensons sérieusement aller faire la côte EST.c’est toujours un plaisir de te lire. a très bientôt dans vos nouvelles aventures.maryse.

    Aimé par 1 personne

  2. Trop top de voyager avec vous ..
    J’adore les loulous en prison + son commentaire 😂
    Eh oui nous aussi des fois loin de tout le monde et h24!
    Continues tu as une belle plume c’est très agréable de vous lire
    Gros bisous à tout les 4 😘

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou les petits loups,
    Il est temps de laisser un petit message pour vous dire que je me délecte en lisant vos aventures, continuez comme ça, c’est magnifique et encore tellement de choses découvrir, je pense à vous et je vous suis.
    pleins de bisous à vous.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s