Utah, de Yellowstone a Las Vegas

Salt lake city 

Jour 57, 6800 kms

fullsizeoutput_27.jpeg

Apres avoir quitte, le parc national de grand teton, au sud de Yellowstone, nous faisons route vers Salt Lake City, la ville fondée au XIX par des pionniers Mormons fuyant les persécutions religieuses. Nous passerons la nuit a Antelope Island, la plus grande des iles du grand lac salé. Plaines arides, bisons, antilopes et lynx, ici commence notre longue traversée des déserts de l’Utah. La salinité du lac atteint 25% de sel par endroits, Autant vous dire qu’on y pêchera pas beaucoup de poissons. Par contre on y trouvera des crevettes de saumure a profusion dont raffolent les oiseaux aquatiques de passage comme nous a Salt Lake City.

Le lendemain nous reprendrons la route direction Moab, pour rejoindre le parc national d’Arches. Notre itinéraire sera rallongé suite a un feu de foret. On s’était trouvé un petit bivouac tranquille pour y passer la nuit mais il est parti en fumée. Les autorités ont fermé la route et nous avons du modifier notre itinéraire.

C’est a Green River au final que nous passerons la nuit. Un spot idéal au bord de la rivière. Et devinez, Green river c’est la « capital mondiale de la  pastèque » On y trouvera le long de la route des maraichers vendant leurs productions de melons et pastèques en tous genres. Une pure merveille gustativement, On n’en remangera probablement jamais d’aussi bons, a moins d’y retourner. Nos melons Charentais paraissent bien fades et sans gout a coté, surtout quand ils proviennent d’ Espagne ou du Maroc … ( n’est ce pas Intermarché … )

p1150232.jpg

Moab

Jour 61, 7400 kms

15 kilometres avant d’arriver dans la ville de Moab, une énorme explosion nous surprend et le véhicule part en sucette … Un coup d’oeil rapide dans le rétro le temps d’apercevoir des lambeaux de caoutchouc sur la route qui proviennent d’obelix… Encore une crevaison. Et tant qu’a faire on y rajoutera le désert, ses 50 degrés, et l’absence d’europe-assistance. 

Apres la corvée du changement de roue, je rêve d’une bière bien fraiche et d’un camping pour se poser. Il est 19h00 et tous les campings sont complets. Ça nous prendra 2h30 pour s’en rendre compte … le temps de tous les faire .

Le lendemain, on visitera le parc national d’Arches. On y fera la queue en véhicule pour y rentrer et on y retrouvera nos touristes asiatiques parmi des centaines d’autres communautés. C’est beau certes mais il y a du monde, beaucoup de monde et il fait très chaud alors on ne s’y éternisera pas. De plus, notre souci de roue me préoccupe ( on a plus de roue de secours ) et j’aimerai faire contrôler le système de freinage qui m’inquiète un peu. Il va nous falloir trouver un garage sur Moab.

Monument valley

Jour 66, 7730 kms

fullsizeoutput_12.jpeg

On se contentera de traverser Monument Valley, en marquant un arrêt ou 2 le temps d’une photo. Obelix n’est pas taillé pour la piste, le « off road » est trop incertain, nous nous contenterons de rester sur la route principale. On se posera 3 jours dans un campground magnifique et gratuit situé près du National Navajo monument qui abrite le site de Betatakin, un ancien village troglodyte de la civilisation Anasazi. Un endroit parfait, loin de la foule, au coeur de la nation Navajo. On adore l’atmosphère qui règne dans cette vallée. Desert et ambiance mystique. On entendrai presque les chants cérémoniaux des ancêtres Navajos portés par le vent.

Page, Lac Powell

Jour 69, 8070 Kms

fullsizeoutput_58.jpeg

Apres plusieurs jours de désert, direction le lac Powell, un lac artificiel immense créé sur le fleuve colorado. Un bivouac de rêve. On s’installe pour la nuit sur la plage. On appréhende un peu de s’engager sur le sable, mais les autres véhicules présents nous rassurent. Le soir la température est idéale. Au programme : feu de camp, soirée étoilée et coyotes hurlant a la lune. Un petit paradis. Seulement, le lendemain, on déchantera quand une tempête de sable nous contraindra a quitter cet endroit. On pensait pouvoir s’y poser quelques jours. Déçu, on partira vers Lee’s Ferry a une vingtaine de kms de Page pour y passer la nuit.

Nos amis On the road a l’ouest nous contactent pour nous informer qu’ils se dirige vers lac Powell. Un coup d oeil sur la météo. Pas de vent, ni de tempêtes prévus pour les prochains jours, l’espoir renait, on retournera des le lendemain se poser quelques jours au bord du lac .

fullsizeoutput_54.jpeg
Cathedral wash Trail

Au petit matin, avant de prendre la route on s’organise une petite balade, la « Cathedral wash Trail » un parcours dans le lit asséché d un petit canyon qui débouche sur le Colorado. Succès général !

En arrivant a Powell, un peu trop confiant on s’engage sur la plage et devinez ? On s enlise ….Un américain arrive dans la minute avec son pick up. Il sort de son véhicule, s’ approche de moi et contemple mon oeuvre.  — Une dépanneuse c’est 300 $ pour te sortir de la. Moi je te sors pour 80 $. Evidemment, le choix est limité… ok sors nous de la … et je te paye 60 $.    ( Bon, il l’a su qu’une fois le boulot termine qu’ il aurait que 60 billets 😉 )

Le soir on retrouvera nos copains On the road a l’ouest, on fera la connaissance des Atypical year et le lendemain les Adamis on the road nous rejoindrons. Trois jours de farniente, de kayak, de paddle et surtout de bonne ambiance .

fullsizeoutput_52

Kanab

Jour 72, 8178 kilomètres 

Nous avons choisi la ville de Kanab située a mi distance du Grand Canyon, de Zion et de Brice canyon comme base de campement. C’est une petite ville très agreable, avec un cote far west, qui ressemble beaucoup a la ville de Moab mais moins touristique. On passera une journée a coral pink Sand dune. Descente des dunes de sable en surf et en luge.

Sur les traces des dinosaures …

Grand Canyon

Jour 73, 8283 kilomètres

Las Vegas

Jour 77, 8754 kilomètres

Croquis de voyage

Las Vegas, est a l’image de son président. Inutile et superficielle. Las Vegas, la ville de tous les excès par excellence. Des hôtels démesurés dans lesquels  on  trouve des casinos gigantesques, des parcs d’ attractions, des reconstitutions de villes comme Venise ou Paris … ( tout ça en intérieur bien sur parce qu’il fait chaud a Vegas et qu ‘a l’intérieur il y a la climatisation … ) On y trouvera également beaucoup de misère de drogue de prostitution et de paumés ruinés errant au milieu des hôtels luxueux. Personnellement, j’ai pas aimé, j ai détesté meme. Il y règne une atmosphère malsaine. Tout est fait pour que vous dépensiez votre argent. Tu viens a Las Vegas avec ton pognon, tu repars sans ton pognon… C’est ça la magie de Vegas. J’en remet une couche ? Allez. On y trouve des bars a oxygène, fou rire garanti quand vous croisez des zombies avec des pailles dans le nez qui s’injectent de l’oxygène. Oui, on croise beaucoup de zombies a Vegas et ça fait vraiment flipper … Mieux vaut en rire parce que croyez moi au dela de toute cette misère engendrée par le jeu et l’argent, c’est la déshumanisation qui plane sur Vegas. Bien entendu, c’est mon point de vu et il est purement personnel. On aime ou pas, on est allé a Vegas, on a vu Vegas, on a fui Vegas …

Venise a Vegas

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s